Raoul Dufy

 

« Même les mystiques ont avoué que la recherche de Dieu, de l’Absolu, est longue, décevante, et qu’ils avaient souvent l’impression de tâtonner dans le vide. C’est vrai, lorsqu’on cherche Dieu, on peut avoir l’impression de se débattre dans le vide ; mais ce n’est qu’une impression et il ne faut pas se décourager.
Prenons un exemple. Un homme creuse un puits pour avoir de l’eau et étancher sa soif. Il ne sait pas à quelle profondeur il va la découvrir, et dans cette incertitude il pourrait être tenté de renoncer. Mais il a l’image, le reflet de cette eau dans sa tête, dans son cœur, dans son âme. Il vit avec l’idée, la pensée, l’espoir de l’eau, et si cette eau ne jaillit pas encore physiquement, c’est en lui déjà qu’elle jaillit. De même, celui qui cherche Dieu, bien qu’en apparence il ne trouve rien, travaille avec une réalité très puissante qui vit en lui. Il peut se dire : « Bien sûr, je n’ai pas encore réellement trouvé Dieu, mais Il se manifeste à travers mes pensées, mes sentiments, mes désirs. » Et cette espérance, cette foi, c’est déjà Dieu… »

Omraam Mikhaël Aïvanhov

Publicités