Photo d’Eduard van den Bogaert

Expliquer mon expérience, ma rencontre avec lui me demande de me poser à cette fin.  Je me suis toujours abstenu d’évoquer une Page de vie lorsque ça ne s’y prête pas : un conte de fées est trop beau pour l’abîmer en le déversant grossièrement vite fait.

 Je suis le premier à reconnaître que mon petit effort d’écriture en vaut la chandelle : mes lectrices et lecteurs y trouveraient certainement beaucoup d’intérêt. Peut-être que le Temps est venu aussi de révéler publiquement ce qu’Eduard a été le seul à formuler dans son cabinet de l’avenue Coghem à Uccle sans que Marie et moi ne lui ayons confié quoi que ce soit : il ne s’est pas trompé, ce qu’il a dit sur « l’identité » de Marie était parfaitement exact ! Marie voyageait « incognito » durant l’incarnation concernée et lui l’a « reconnu » : comme sa feuille de route ne prévoyait pas de redevenir cette personne publique, je devrais dire biblique : elle n’a pas relevé mais elle ne pouvait contester cette vérité.

Ma première rencontre avec lui a eut lieu dans un contexte autant surréaliste que psychédélique : je l’ai appelé au chevet de Marie lors de son premier épisode aux soins intensifs de L’UCL .

Je l’ai accueilli dans le couloir de ce service hospitalier où flotte une atmosphère spéciale entre la vie et la mort. Nous nous sommes dit quelques mots dans la petite pièce réservée aux familles et immédiatement nous nous sommes rejoint : il était de ceux capable de recevoir ce qui se passait, il était à la hauteur et un ange m’avait donné ses coordonnées dans un petit magasin bio de la capitale, cette femme avait dit : « vous allez avoir besoin de quelqu’un comme lui ». J’avais été acheté une bouteille de cure de jouvence Weleda pour Marie et je connaissais ce magasin pour y avoir rencontré un spécialiste dans les fleurs de Bach quelques années plus tôt : à cette époque, beaucoup de choses se passait dans les arrières boutiques de tels magasins.

Il était tard le soir et Edouard a surgit comme un Frère venu du Ciel : aujourd’hui encore, je le vis comme ça et c’est juste la vérité. Dieu Merci, certains anges vivent sur Terre ! Nous sommes allé ensuite tout près de Marie qui se trouvait sous respirateur dans le coma avec notre petit garçon Ismaël dans son ventre.

Il s’est connecté avec elle et la Vie et il a réunit le pouce, l’index et le majeur de sa main gauche et lui a transmis un remède : il a déclaré  » elle est occupée à faire le tri, elle revient allégée de ce qu’elle ne doit plus transporter. Elle est sur la route de retour ». Il a prescrit un remède homéopathique dans une dilution très élevée que je suis allé chercher chez Debrus -Tensi sur la bande d’accotement de l’autoroute avec mes feux de détresse comme un policier à la poursuite d’un voleur : j’étais à la poursuite de sa vie. Je suis resté sur place car ce pharmacien bruxellois est en mesure de faire tout sur place.

Marie est sortie de son coma .

Lors d’une consultation ultérieure chez lui, il a dirigé Marie vers la micro-kiné : dans cette période-là, je la poussais dans sa chaise roulante, elle en pouvait plus.  Crise d’épilepsie sur crises : elle me demandait de lui montrer mes doigts en comptant tout haut pour éviter des crises plus aiguës, ce qui lui permettait de se concentrer sur quelque chose.

Juste après la consultation chez cette kiné, nous sommes allé chez Quick et à un moment Marie m’a dit  » il va se passer quelque chose là maintenant, je le sens arriver »: je couru demander au manager qu’il appelle le samu : ce fût le second épisode aux soins intensifs.

Je compris plus tard que Marie était allée chercher son billet de  » Retour » chez la kiné qui avait déverrouillé des énergies de douleur dont on ne peut expliquer la puissance dans l’histoire de Marie. Je n’expliquerai pas tous les plafonds que cet Etre-là avait fait s’effondrer de par sa propre puissance spirituelle : c’était carrément surhumain ce qu’elle avait vécu et transcendé sans l’aide de qui que ce soit.

Vous savez les Etres très évolués peuvent connaître des choses et des souffrances  incroyables dont des maladies dont ils se servent pour leur évolution suivante : littéralement, ils se propulsent encore plus loin, ils peuvent se trouver dans un état grabataire et afficher un sourire radieux tellement ils vivent le fait qu’ils ne sont pas leur corps et ce qui s’y passe.

Ce n’est donc pas parce qu’on est Eveillé qu’on quitte son enveloppe dans une partie de plaisir, je dirais  plutôt le contraire.

Je ressens que je dois m’arrêter là alors que ce serait certainement fort intéressant pour vous d’entendre la suite, dont notamment la trajectoire  vécue avec Eduard, celle vécue  à l’UCL, l’épisode où j’ai sorti Marie avec une perfusion en garant notre veille  Saab achetée au retour d’Australie dans le grand hall des urgences car elle me disait  » sors moi d’ici, je vais crever » et effectivement dix minutes plus tard, elle allait mieux  et se trouvait une heure plus tard au milieu du bois de Flines ( région de Péruwelz près de la frontière française ) en pleine nuit pour aider l’âme d’une amie chère qui s’était immolée dans sa voiture…

Eduard en a fait des choses : pousser la Saab quand elle démarrait pas, nous organiser sur le champ un hébergement chez une de ses patientes habitant un luxueux appartement bruxellois etc

Je vais donc voir ce que ça donne au niveau de mon ressenti et dès que ça se place : je reprends la plume s’il échet car c’est pas dit qu’il faille expliquer tout, je crois de moins en moins qu’il soit nécessaire de procéder ainsi … En attendant, ne rater sous aucun prétexte sa conférence. Je connais l’Oiseau : il vous aidera à « voler » mieux, plus haut tout en réussissant et ne négligeant rien de ce qui se passe sur le plancher des vaches.

C’est bien ce dont il s’agit, n’est-ce pas ? Réussir à être un être spirituel splendidement, harmonieusement incarné !

Un dernier mot quant à la vibra-conférence elle-même : j’ai regretté que le discours d’Eduard ait été « plombé » par l’animatrice de la chaîne du Grand Changement. Son accompagnatrice  ne lui a pas permit de donner le meilleur de son Jus, il a dû « faire avec » et il a très bien fait, il en a l’habitude, il a suffisamment d’heures de vol au compteur …

C’est ainsi et ce n’est pas un jugement : c’est une observation de quelqu’un connaissant la richesse des connaissances  et de la personne en elle-même qui a été déçu de constater qu’il n’était pas accompagné comme il le mérite, soit l’accompagnatrice coupait quand il fallait pas pour montrer quelque chose d’elle-même ou a même montré explicitement qu’elle n’avait pas compris la nature du socle de son intervention….plus on reçoit des gens évolués, plus on doit l’être soi-même sans quoi, on limite, on étrangle ce qui peut être amené par son invité si on le lui permet.

Néanmoins, Eduard parcourt quelques notions essentielles pour appréhender mieux ce qu’est la santé, notamment tout ce qui concerne les causes transgénérationnelles bien évoquées avec des exemples vécus.

Bien à vous,

Dom

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce mercredi 27 janvier nous avons 2 émissions en direct et un atelier en participation libre :

– A 20h00 heure de Paris sur LGC en direct avec Guilaine Lipski :

« Le comportement pervers narcissique dans la relation gouffre ou tremplin ? »

Voici le lien sur la Web TV :

http://legrandchangement.tv/video/27012016-le-comportement-pervers-narcissique-dans-la-relation-gouffre-ou-tremplin-avec-guilaine-lipski/

– A 21h00 heure de Paris sur LGCTV IT en direct avec Lorenadia et le Docteur Eduard Van den Bogaert :

« TUMEURS ou TU es ENVIES ? »

Voici le lien sur la Web TV :

http://legrandchangement.tv/video/docteur-eduard-van-den-bogaert-par-lorenadia/

Voici l’atelier de ce mercredi à 20h00 heure de Paris avec Sylvain Didelot sur inscription en participation libre ici :

« Conférence publique question/réponse »

http://www.legrandchangement.com/viewproduit.asp?i_forfait=41479&i_catego=56249

Bien sûr tu auras accès à l’enregistrement immédiatement après le direct sur le même lien
😉

Voici le programme complet de la semaine sur la Web TV (à partager) :

http://legrandchangement.com/voici-le-programme-de-la-semaine-du-18-au-24-janvier-sur-la-web-tv-du-grand-changement/
Sophie Riehl propose un stage d’une journée sur la ville de Tours en France le samedi 12 mars :

« Vivre au quotidien dans la conscience christique »

Voici le lien pour en savoir plus :

http://www.legrandchangement.com/viewproduit.asp?i_forfait=41852&i_catego=47799

Merci pour tout !
Stéphane

Autres Infos :

Tous les ateliers organisés par Lorenadia sont ici :

http://www.legrandchangement.com/categorietm1.asp?i_catego=59845

Et l’ensemble des services d’accompagnement proposés par LGC ici :

http://www.legrandchangement.com/categorietm1.asp?i_catego=47799

C’est ce qui permet à la web TV de continuer à vivre, merci à tout ceux qui participent.

Direct Editions

Si vous avez de la difficulté à voir cet E-mail,
consultez le sur une page web.