« Parmi les souffrances que les humains ont à endurer, beaucoup leur viennent évidemment de l’extérieur. Et pourtant, dans ces souffrances qu’on leur inflige et dont ils ne sont pas directement responsables, ils ont tout de même une part de responsabilité : ils n’ont pas appris à s’immuniser. S’ils sont tellement vulnérables, c’est que les éléments négatifs venus du monde extérieur rencontrent un écho en eux. Il se peut même qu’à cause des impuretés, des obscurités qu’ils entretiennent dans leur intellect et dans leur cœur, ce mal soit encore augmenté.
Celui qui cherche à entretenir en lui la pureté et la lumière, non seulement arrive à neutraliser le mal qu’il reçoit, mais le bien qu’il lui arrive de recevoir aussi est amplifié. Et s’il ne ressent pas intensément les bénédictions qui lui viennent chaque jour des mondes visibles et invisibles, c’est que toutes sortes de matières opaques en lui leur font obstacle. Vous voyez, tout dépend de nous : repousser le mal, mais aussi attirer le bien, le conserver, et même l’amplifier. »
Omraam Mikhaël Aïvanhov
Publicités